Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil

Bienvenue

Bienvenue sur le site du Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale, le site Internet des interlocuteurs sociaux bruxellois. __________________________________________________________________________

Débat du Conseil

Le Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale vous invite à son  prochain débat, le vendredi 4 mai 2018 de 12 à 14heures :

Réseau mobile 5G: une opportunité à ne pas rater pour Bruxelles ?

Saskia Van Uffelen travaille depuis plus de 25 ans dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC). Elle a exercé diverses fonctions au niveau belge et international dans le domaine du marketing, de la vente et du management auprès de leaders de marché comme Xerox, Compaq, HP, Arinso, Bull ou encore CSB Consulting. En 2014, elle devient la CEO pour la Belgique et le Luxembourg d’Ericsson. En 2011, Data News l’a élue ICT Woman of the Year. Depuis 2012, le Ministère fédéral des Affaires Economiques a désigné Saskia Van Uffelen comme la première ‘Digital Champion’ pour la Belgique, en tant que soutien à la mission de la Commission européenne. 

Jacques Vanderstraeten est Docteur en Sciences de la Santé publique, collaborateur scientifique auprès de l'Ecole de Santé Publique de l'ULB et membre du Conseil Supérieur de la Santé depuis 2004. Il est actif depuis 2004 en recherche théorique et expérimentale sur les effets biologiques des champs électromagnétiques, en collaboration, notamment, avec des chercheurs de l'Institut Scientifique de Santé Publique, de l'UCL et de l'Université de Duisburg-Essen (Allemagne).

Il y a quelques mois, les sept principaux opérateurs télécoms du pays ont lancé un appel à un « New Deal » entre les autorités politiques et le secteur pour la mise en place d'un cadre réglementaire favorable aux investissements. Dans le cadre du développement de cette technologie, la Commission européenne a demandé à chaque Etat-Membre d'avoir une ville "porte-drapeau" 5G d'ici 2020. À Bruxelles, les normes d’émission sont 50 fois plus strictes que dans le reste de l’Europe, ce qui a retardé le déploiement de la 3G et de la 4G par le passé. Le maintien des règles telles qu’elles sont appliquées à Bruxelles pourrait-il placer la Capitale européenne dans une situation de retard ? Quel est l’intérêt des entreprises de l'industrie technologique bruxelloise de disposer de ce nouveau réseau ? Quels sont les enjeux pour l’économie et l’emploi de notre Région ? Bruxelles risque-t-elle de ne pas être la première ville du pays à être équipée de la 5G ?

Par ailleurs, le développement des technologies émettrices de champs et rayonnements électromagnétiques, notamment via l’implantation des antennes, entrainent-elles des risques pour notre santé ?

À l’issue de sa présentation, Monsieur Jacques Vanderstraeten nous parlera du mode d'interaction des radiofréquences avec le vivant et nous présentera des données d’études de population et des données d’études expérimentales.

LIEU : Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale. Boulevard Bischoffsheim, 26 à 1000 Bruxelles.

 

Un léger lunch sera offert aux participants entre 12h et 12h30 moyennant une réservation par mail à schaouch@ces.brussels avant le mercredi 2 mai 2018 au plus tard. N’hésitez pas à relayer cette invitation auprès des personnes susceptibles d’être intéressées par cette thématique.

Magazine du Conseil

Le Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale vient de publier le vingt-cinquième numéro de son Magazine.

Le dossier de cette édition est consacré à l'entrepreneuriat féminin en Région bruxelloise. Vous pouvez le télécharger ici : Mars 2018

 

 

 

Décalaration commune en matière de mobilité

Les partenaires sociaux des conseils consultatifs fédéraux et régionaux appellent tous les gouvernements à s’attaquer d’urgence aux problèmes de mobilité. Les gouvernements sont également invités à se concerter et à coordonner leurs actions afin de garantir la cohérence de la politique de mobilité. Une solution à la congestion croissante ne peut être trouvée qu’à travers une combinaison équilibrée d’instruments politiques. Ce mix d’instruments requiert une collaboration entre les différents niveaux de pouvoir.

Les problèmes de mobilité ont un impact négatif considérable

Les problèmes de mobilité de plus en plus aigus  sont néfastes pour l’économie, le fonctionnement du marché du travail, l’environnement et la santé publique. Les partenaires sociaux sont très préoccupés par l'inaccessibilité croissante des pôles d’activité économique et des pôles d'emploi du pays. Ils s’inquiètent également de la difficulté croissante de se rendre au travail pendant les heures de pointe, laquelle a un impact négatif profond sur un groupe important d'utilisateurs de la mobilité qu'ils représentent.

Renforcer la concertation et passer à l’action

Pour les partenaires sociaux, la politique de mobilité doit viser une accessibilité plus durable. Les ministres responsables devraient mieux utiliser les organes de concertation existants et mieux se concerter entre eux. La transparence et la consultation des partenaires sociaux sont cruciales pour créer une adhésion sociétale qui sera déterminante pour la réussite de la politique de mobilité. Les partenaires sociaux estiment que la concertation interfédérale doit se focaliser sur les investissements dans la mobilité, une fiscalité plus intelligente, le fait de faciliter des solutions innovantes en matière de mobilité et une plus grande multimodalité. Ce dernier aspect exige une meilleure collaboration entre les opérateurs de transport.

Jan De Brabanter, Président du CESRBC : « S’il y a bien une région qui a tout intérêt à ce qu’une concertation interrégionale structurée sur la mobilité soit menée, c’est bien la capitale-région, et les partenaires sociaux bruxellois doivent y être associés. Ainsi, nous pouvons contribuer à des solutions négociées en matière de mobilité où les navetteurs sont considérés comme une opportunité et non pas comme un problème. »

Yvan Hayez, Président du CESW: « Une mobilité durable exige une concertation politique, sectorielle et sociétale»

Hans Maertens, Président du SERV : «  L’accessibilité de nos centres d’activité économique est cruciale pour notre croissance économique. La recherche d’une solution aux problèmes de mobilité est donc la priorité absolue de notre agenda. Les solutions structurelles sont sur la table et sont connues de tous. Afin de pouvoir s'attaquer à ce problème rapidement et de manière structurelle, il est important que tous les pouvoirs publics collaborent efficacement en vue d’aboutir à un résultat concret. L’appel à l’ensemble des ministres de la mobilité n’est en fait rien de plus qu’une demande de gouvernance saine et efficace, également au sein des organes de concertation interfédéraux. Et ce afin d’éviter que nous soyons prochainement tous à l’arrêt en Flandre. Ils trouveront auprès des partenaires sociaux un appui et un soutien pour des mesures courageuses. »

Robert Tollet, Président du CCE : « Les interlocuteurs sociaux représentent un groupe important d’usagers de la mobilité. Ne pas les associer à l’élaboration d’une vision interfédérale de mobilité serait une occasion manquée ! »

Nous vous invitons à lire le texte de cette Déclaration commune.

Les actes du Colloque

Le 8 juin 2017, le Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale organisait un colloque intitulé « Quelle nouvelle politique industrielle pour la Région de Bruxelles-Capitale ? Préserver l'existant – préparer l'avenir », dont l’ambition était de contribuer, par une approche pluridisciplinaire et comparée, à la réflexion préalable à l’élaboration d’un Plan d’action industriel pour la Région de Bruxelles-Capitale.

Nous vous invitons à cliquer ici pour consulter ou télécharger les actes de ce colloque. 

Signature du premier accord-cadre à Bruxelles

Le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a signé son premier accord-cadre sectoriel avec le secteur du transport et de la logistique en date du 28 février 2018. La concertation entre le Gouvernement et les secteurs sur le développement de l’emploi et de la formation professionnelle en Région bruxelloise est coordonnée par le CESRBC. Le Président du Conseil, Jan De Brabanter, a indiqué comment l’expérience acquise pour le secteur du transport facilitera les négociations avec d’autres secteurs. Cet accord est le premier en son genre, mais certainement pas le dernier.

Nouveau Président et vice-président au Conseil

Ce mercredi 20 décembre, lors de son Assemblée plénière, le Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale a désigné son nouveau Président, Monsieur Jan De Brabanter (BECI), et son nouveau vice-président, Monsieur Philippe Vandenabeele (CGSLB).

 

Monsieur De Brabanter succède ainsi à Monsieur Van Muylder à la Présidence du CESRBC, selon le principe d’alternance établi (la Présidence est assurée alternativement – pour une période de deux ans – par un représentant du monde patronal et un représentant du monde syndical).

Nous vous invitons à découvrir les photos de cet événement.

Magazine du Conseil

Le Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale vient de publier le vingt-quatrième numéro de son Magazine.

Le dossier de cette édition est consacré à l'économie circulaire en Région de Bruxelles-Capitale. Vous pouvez le télécharger ici : Octobre 2017

 

 

 

Sommet social 2017

Ce 26 septembre 2017, le gouvernement et les interlocuteurs sociaux se sont réunis en ‘Sommet social’ afin de faire le bilan des actions menées et de déterminer les chantiers prioritaires 2017-2018 de la Stratégie 2025 pour Bruxelles.

Parmi ceux-ci, on retiendra notamment l’adoption de premiers accords sectoriels 100% bruxellois avec les principaux secteurs porteurs d’emploi et de dynamisme économique dans notre Région, l’adoption d’un Plan Industriel pour Bruxelles, la mise en place d’un Fonds pour l’Economie Circulaire ou encore l’adoption d’un plan de lutte contre le décrochage scolaire à Bruxelles.

Les interlocuteurs sociaux se réjouissent qu’à leur demande le chantier « Mobilité » ait été ajouté à la Stratégie 2025. Dans ce cadre, tous les textes réglementaires concernant les politiques de mobilité seront soumis à l’avis du Conseil économique et social et, pour ce qui est des chantiers majeurs, des modalités de concertation seront désormais mises en place avec les interlocuteurs sociaux. 

Le président du Conseil économique et social, Philippe Van Muylder, après avoir identifié les dossiers prioritaires sur lesquels le Conseil entend travailler avec le Gouvernement, d’ici au mois de juillet 2018, a proposé aux autorités régionales de vérifier si patrons et syndicats ne seraient pas en mesure d’apporter leur contribution au dossier, aujourd’hui bloqué, de la réforme bruxelloise des allocations familiales. Il a également requis une particulière attention du gouvernement sur le dossier du Quartier (ou du Campus) Poelaert, dont les interlocuteurs sociaux estiment qu’il faut tout faire pour empêcher sa transformation en un vaste chancre urbain…

Pour le vice-président du Conseil, Jan De Brabanter, « La Stratégie 2025 s’avère une excellente méthode de travail pour ce gouvernement. Un Sommet social constitue l’occasion de dresser un bilan intermédiaire et de baliser les priorités de demain, d’autant plus que les dossiers impliquant une participation totale des partenaires sociaux sont clairement identifiés. Pour les employeurs et les travailleurs, ce ne sont évidemment pas les objectifs qui comptent, mais bien les résultats des politiques menées ».

Nous vous invitons à lire un résumé de la contribution des interlocuteurs sociaux. 

Déplacements domicile-travail

Afin de répondre aux problèmes de congestion que connait notre pays, les différents niveaux de pouvoir envisagent des pistes de solutions qui ont une incidence possible sur la structure actuelle des coûts des déplacements domicile-travail. L’identification de cette structure est donc importante pour la concertation sociale et le débat sociétal actuel concernant ces propositions politiques pour la mobilité. Les interlocuteurs sociaux interprofessionnels et régionaux ont donc demandé aux secrétariats du CCE et des CES régionaux (SERV, CESRBC, CESW) de rédiger la présente note qui donne une estimation approximative des coûts directs des déplacements domicile-travail en Belgique pour les salariés et les employeurs du secteur privé, et ce par mode de transport. 

Magazine du Conseil

Le Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale vient de publier le vingt-troisième numéro de son Magazine.

Le dossier de cette édition est consacré à notre colloque sur la nouvelle politique industrielle bruxelloise. Vous pouvez le télécharger ici : Juillet 2017

 

 

Colloque sur la nouvelle politique industrielle bruxelloise

Le 8 juin 2017, le Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale organisait un colloque consacré à la nouvelle politique industrielle bruxelloise. 

Durant cette journée, des orateurs issus des mondes académique, politique et public ont fait part de leurs réflexions autour de la question du maintien et du développement d’une industrie urbaine en Région bruxelloise.

En guise d’introduction au colloque, Madame Claire Dhéret, analyste politique à l’European Policy Centre, a dressé le portrait de la nouvelle politique industrielle de l’Union européenne, nous permettant ainsi d’en tirer les enseignements à l’échelon régional bruxellois.

Le professeur Christian Vandermotten a ensuite élaboré un état des lieux des activités industrielles bruxelloises, tant au niveau de leur besoins de localisation, que de l’évolution récente de leurs activités.

La première partie de ce colloque s’est clôturée par une table-ronde réunissant des représentants des différents « piliers » de la politique industrielle bruxelloise (espaces dédiés à l’industrie, pôles (clusters), R&D, social, pôles de compétences, mobilité/logistique) et par une présentation du Plan Canal réalisée par Tom Sanders.

Dans la seconde partie de cette journée, le Conseil a procédé par regards croisés à un aperçu comparatif de politiques industrielles de la Région Île-de-France et des Régions flamande et wallonne.

Enfin, la troisième et dernière partie de ce colloque a été consacrée à la nouvelle politique industrielle à mener en Région bruxelloise. Des témoignages illustrant ce qui pourrait s’envisager dans le futur ont été suivis d’une table ronde réunissant un panel de responsables économiques et syndicaux sectoriels qui ont fait part de leurs besoins et demandes.

Les actes de ce colloque seront bientôt disponibles. Il s'agit d'un document de référence pour qui s'intéresse à ces questions.

Nous vous invitons d’ores et déjà à découvrir les présentations des différents orateurs en cliquant ici.

Rapport annuel 2016

Le Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale vient de publier son rapport annuel 2016.

Vous pouvez le télécharger en cliquant sur l'image ou ici.

 

 

 

 

Created and hosted by CIRB